Poser, oser les bases d’un renouveau

Ce que vit actuellement l’Église, estiment les nombreux religieux interrogés à Lourdes, relève plutôt de la « mutation profonde ». Dans les conversations, les termes d’« effondrement », de « béance », de « fissure » reviennent le plus souvent.

Non pas pour ouvrir un gouffre dans lequel s’ensevelirait le catholicisme, et particulièrement la vie religieuse, affrontée à une réalité inéluctable de vieillissement, mais pour poser les bases d’un renouveau. « Nous allons être appelés à vivre autrement et Dieu nous attend là ».

La Croix , 11/11/2018